Introduction à la pensée de Raimon Panikkar. Philosophie, christianisme, Trinité, hindouisme, oecuménisme

 

L’islam comporterait des traces de la Trinité, L’Eglise aurait partiellement eu raison contre Galilée, la vérité est pluralisme mais pas plurielle… Entrer dans l’univers théologique de Raimon Panikkar (1918-2010), c’est consentir à subir une bastonnade intellectuelle très sévère…

 

Prêtre pacifiste de père indien et de mère espagnole, Raimon Panikkar fut un grand promoteur du dialogue interreligieux et des relations interculturelles entre les peuples (au risque de confusions frisant le syncrétisme). Propagateur d’un catéchisme très iconoclaste et fort attirant, Panikkar était un penseur profond jusqu’à l’abîme. Il entendait assumer sereinement sa double identité chrétienne et hindoue, encourageant la diversité des traditions religieuses en jonglant sur les dogmes.


Qualifier Panikkar de théologien "progressiste" ou "gauchiste" serait cependant une lourde erreur : ainsi, il se prononçait tranquillement pour une réhabilitation de la formule "Hors de l’Eglise, point de salut", tout comme il se faisait un plaisir de vous justifier le point de vue de l’ancienne Rome contre Galilée… Le caractère volatile de sa pensée, irritante au plus haut point, porte l’estampille du véritable génie : celui dont la fuite vous entraîne dans des régions insoupçonnées de l’esprit, loin de vos certitudes. Parmi ses multiples enseignements, on retiendra ces quelques points, pour certains discutables :
-Le judaïsme et l’islam sont eux-mêmes porteurs de traces de la Trinité.


-La Trinité est au fondement de l’intuition humaine, elle est la grande vérité du monde.


-Il est possible de concilier les religions dites inconciliables, simplement en les appréhendant comme des expériences plutôt que comme des théories.


-Le dialogue intrareligieux est plus urgent que le dialogue interreligieux. Ce dialogue se joue au cœur de chaque croyant.


-Le Jésus historique n’est pas véritablement déterminant, tout comme les faits historiques relatés dans le Nouveau Testament. La Bible, la vraie, c’est au fond l’Ancien Testament.

 

 

Citations de Raimon Panikkar

 

 

« Je suis parti chrétien, je me suis trouvé hindou, et je suis revenu bouddhiste sans avoir jamais cessé d’être chrétien » (Raimon Panikkar, Entre Dieu et le cosmos, 1997)


« L’islam n’a pas tort de voir l’Incarnation de Dieu comme un blasphème, et les autres religions de n’y reconnaître qu’une pure sottise » (Raimon Panikkar, Une christophanie pour notre temps, 2001)


« L’hindouisme est le point de départ d’une religion qui trouve son point culminant dans le christianisme» (Le Christ et l’hindouisme, 1972)


« Le christianisme et l’hindouisme ne peuvent se rencontrer que dans le Christ » (Le Christ et l’hindouisme, 1972)


« La vérité est pluraliste, et pas plurielle ; pluraliste au sens de relationnelle (…). Une vérité absolue (ab-soluta) serait une contradiction dans les termes » (Entre Dieu et le cosmos, 1997)


« Entre chrétiens et musulmans, on a fait bien plus souvent l’amour que la guerre » (Entre Dieu et le cosmos, 1997)


« Nous sommes tous les bourreaux des juifs, y compris les juifs eux-mêmes » (Entre Dieu et le cosmos, 1997)


« L’athéisme des Occidentaux est au fond une sorte d’antithéisme. Ce n’est pas un a-théisme proprement dit. (…) Il en va autrement avec le bouddhisme : on peut dire de lui qu’il est une religion "athée" dans l’exacte mesure où il prend au sérieux l’ "apophatisme" – c’est-à-dire l’incapacité où l’on se trouve d’énoncer à propos de ce qu’on appelle Dieu un savoir positif. (…) Dès lors que l’on entre en contact avec ce que l’on appelle le "mystère", on est contraint de se taire » (Entre Dieu et le cosmos, 1997)

 

"L'enfer, c'est l'avortement cosmique. Vous n'êtes pas né à la vraie vie" (Entre Dieu et le cosmos, 1998)

 


 

à lire aussi

Delphine Horvilleur, un rabbin singulier

Delphine Horvilleur, un rabbin singulier

Delphine Horvilleur, 39 ans, est l'une des deux seules femmes rabbins de France. Ses positions religieuses libérales et son charisme singulier nourrissent sa popularité au sein de la communauté juive, et au-delà.

Le mythe du fatalisme musulman

Le mythe du fatalisme musulman

L'Occident a souvent interprété le fait islamique avec une vue logicienne trop superficielle. Le mythe du fatalisme musulman en est l'une des manifestations les plus nettes

Témoignage  - Nadia Césarine, une chrétienne pleine d'espérance

Témoignage - Nadia Césarine, une chrétienne pleine d'espérance

Témoignage et réflexions d'une chrétienne sur Dieu et la foi.

Anecdotes religieuses (4)

Anecdotes religieuses (4)

Sélection de diverses anecdotes religieuses concernant l'Eglise, le pape et plus généralement le christianisme

Les auteurs

 

Index des citations religieuses

 

Caricatures

 

Vous aimerez aussi

La question du génocide vendéen, résolue par l'histoire - chiffres et morts

La question du génocide vendéen, résolue par l'histoire - chiffres et morts

Les historiens s'opposent autour de la question du génocide vendéen, et du nombre de morts impliqués. La Révolution française a-t-elle commis un crime inexpiable?

 

 

La guerre civile du Sri Lanka - éclairage sur le conflit cinghalais-tamoul

La guerre civile du Sri Lanka - éclairage sur le conflit cinghalais-tamoul

Introduction au conflit cinghalais-tamoul, à la guerre qui a ravagé le Sri Lanka de 1983 à 2009

 

 

Léopold Sédar Senghor, l'amour de la France et la négritude

Léopold Sédar Senghor, l'amour de la France et la négritude

Introduction à la pensée de Léopold Sédar Senghor. Son amour passionné de la France et la négritude.

 

 

La guerre du Péloponnèse fut-elle une ''guerre totale''?  - Antiquité grecque

La guerre du Péloponnèse fut-elle une ''guerre totale''? - Antiquité grecque

Au cours de l'antiquité grecque, Athènes s'engagea dans diverses guerres, dont il convient d'interroger les contours