Le prophétisme en question

Dernièrement sur ce même site, notre ami Pierre-André écrivait un article fort clair à propos du prophétisme. En deux mots, Mahomet peut-il être vu comme un prophète par les chrétiens. La question n'est pas innocente, car effectivement, bon nombre de nos contemporains le comptent au nombre des prophètes tout comme Jésus.

 

Or, aux yeux du monde sceptique dans lequel règne la pensée unique et dans lequel on envisage que tous les hommes aspirent au même bonheur et à une égalité (de surface, évidemment), il parait évident de classer Mahomet parmi les grands prophètes de l'humanité: Jésus, Mahomet, Socrate et Bouddha... Voilà ainsi éclairée, balisée notre route vers un humanisme sage. L'Être suprême est de retour!

 

Nous voici donc rassurés...  mais Pierre-André le dit bien, pour les chrétiens les choses ne se présentent pas ainsi, et si certains agnostiques pensent que nous sommes intolérants (ainsi que les musulmans), ils se trompent de porte. Il y a beaucoup de méconnaissance entre les croyants des diverses religions; si beaucoup de musulmans pensent que nous adorons trois dieux, tout aussi ignorants sont ces chrétiens qui pensent que si Mahomet est venu quelques six siècles après le Christ, il n'aurait fait qu'inventer une autre religion...

 

Ainsi peut tourner le monde. Certains peuvent rêver de "convertir" les autres pendant que les tenants de la pensée unique se persuadent que les croyants sont des gens intolérants. Bien sûr, les fidèles de la sociologie religieuse expliquent fort doctement que ce besoin se trouve au coeur de tout homme et que «  les religions se succèdent, les hommes ayant besoin de ces certitudes pour garder leur Espérance»…

 

 

Mais voilà, il y a un os... 

 

 

Et la Foi qu’en faites-vous ? Considérez-vous réellement que des millions de gens continuent à croire que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu Lui-même et qu’ils préfèrent mourir plutôt  que de renier leur Foi? Considérez-vous vraiment, aussi, que des millions de gens pensent qu’il n’y a qu’un seul Dieu et que Mohamed est son Prophète ? La Foi des chrétiens comme des musulmans n’est pas quantifiable; elle ne se mesure pas à l’aune du rationalisme ni de la pensée unique.


Après tout, je pourrais croire que Mahomet (pour lequel j’ai le plus grand respect) est le   « prophète » qui succède à Jésus, et que l’Islam est la religion qui doit supplanter le christianisme.  Mais il n’y a aucune symétrie dans ce déroulement. Pour les Chrétiens, Jésus est Dieu  et les rapports que nous pouvons avoir avec Lui sont certainement d’un tout autre ordre que si je le considérais comme un prophète… « Je suis celui qui suis». Nous n’avons pas la même approche, voilà tout.

 

L'Amour, en définitive

 

Mais, me direz-vous... L’Islam ne serait alors qu’une religion humaine et les musulmans seraient dans l’erreur, ce que beaucoup de chrétiens croyaient autrefois et que les intégristes enseignent encore. Mais les intégristes musulmans disent symétriquement de même ! Là encore, il y a une forme de simplisme qui nous pousse à fuir la réalité, laquelle est tout autre. Elle est souvent de l’ordre de l’Amour, ce dont on ne parle jamais.


Je ne vais pas affirmer que Mohamed est le plus grand des prophètes, et qu’il succède à Jésus. C’est d’un tout autre ordre. Pour les chrétiens, l’Evangile est la Parole de Dieu; Jésus n’est pas un prophète, il est plus que cela. Il est Dieu Lui-même.  Cependant, le monde est si vaste et les hommes si différents que la Révélation peut sans aucun doute prendre des chemins qu’il ne nous  appartient pas de pénétrer.

 

Moi aussi, je dirais comme le père Michel Lelong :

 

Le fait de savoir si le prophète Mohamed est envoyé par Dieu, eh bien Dieu le sait, et je me confie à Dieu ».

 

Père Bernard Vignot

 


 

à lire aussi

Tariq Ramadan, les paroles subversives

Tariq Ramadan, les paroles subversives

Tariq Ramadan, théologien-prédicateur électrique. Au-delà des méandres de son discours, quelques traits émergent, coupants, subversifs. Méditons-les, quoi que l'on pense de la personnalité de leur auteur.

Le judaïsme autocritique - la critique des crimes d'Israël par les juifs

Le judaïsme autocritique - la critique des crimes d'Israël par les juifs

Le monde juif est réputé faire bloc derrière un Israël aveugle. La dénonciation juive des crimes d'Israël est pourtant une réalité

Anecdotes religieuses (6)

Anecdotes religieuses (6)

Sélection de diverses anecdotes religieuses: islam, judaïsme, christianisme, conciles...

René Le Senne - propos métaphysiques et preuve de l'existence de Dieu

René Le Senne - propos métaphysiques et preuve de l'existence de Dieu

Introduction à la métaphysique de René Le Senne

Les auteurs

 

Index des citations religieuses

 

Caricatures

 

Vous aimerez aussi

Léopold Sédar Senghor, l'amour de la France et la négritude

Léopold Sédar Senghor, l'amour de la France et la négritude

Introduction à la pensée de Léopold Sédar Senghor. Son amour passionné de la France et la négritude.

 

 

L'extrémisme de gauche et l'extrémisme de droite sont-ils intrinsèquement incomparables?

L'extrémisme de gauche et l'extrémisme de droite sont-ils intrinsèquement incomparables?

Moralement moins abjecte, mais historiquement plus mortelle: l'idéologie d'extrême gauche mérite-t-elle d'être mise sur le même plan que le néo-nazisme?

 

 

Terrorisme islamique - l'erreur historique d'Alain Badiou

Terrorisme islamique - l'erreur historique d'Alain Badiou

La lourde erreur du philosophe Alain Badiou sur la réalité de l'islamisme et du djihadisme

 

 

La théologie de Joseph Moingt, son rapport critique à la foi catholique

La théologie de Joseph Moingt, son rapport critique à la foi catholique

Introduction à la théologie de Joseph Moingt, jésuite d'esprit critique.