Analyse d'Habacuc - Ancien Testament. Petit prophète de la Bible

 

Le commentaire du livre d'Habacuc est une rare entreprise. Gaëtan Poisson et Pierre-André Bizien s'y sont essayés dans "La racine d'Habaquq". Premier constat:

 

« Lu à froid, le Livre d’Habaquq semble très austère, voire sinistre : que de menaces divines contre ceux qui dévieraient de la loi ! » (La racine d'Habaquq)

 

Le juste qui souffre attend l'aide de Dieu, mais il se heurte à un silence dur, puis à l'annonce de calamités. Pourquoi, si Dieu est bon, une telle réaction? Nos deux auteurs ont remonté le fil narratif et ont proposé une interprétation audacieuse de la logique divine.


« Nous attendons de la Bible, et plus largement des textes sacrés, qu’ils confirment nos instincts de concorde universelle » (La racine d'Habaquq)

 

Puis ils enfoncent le clou:


« Dissoudre l’âpreté du religieux dans la douceur infinie du spirituel, c’est la tentation de notre temps. Or concevoir ainsi la Bible, c’est s’enfermer dans le déni face aux violences du réel, et couper court à l’espérance… »


« Dans la mesure où l’on atténue l’âpreté des versets bibliques, on diminue leur puissance libératrice »

 

Ainsi, la violence si présente dans l'Ancien Testament, et particulièrement en Habacuc, reflète en figure l'âpreté de la vie, le combat sans pitié que doit livrer tout homme dans son existence. Ainsi, la Bible ne ment pas, elle ne triche pas. La rhétorique sanglante et violente est le rappel de ce qui est, fondamentalement. 


Dans cette mesure, colère et bonté de Dieu seraient peut-être conciliables. Il s'agit d'un paradoxe divin, plutôt que d'une contradiction. Même la colère divine appartient au champ de la bonté. Une bonté qui s'exprime sur le long terme, au-delà de nos vues lilliputiennes. 


Le livre d’Habaquq préfigure-t-il l’Apocalypse ?

 

Cette question redoutable, nos auteurs ne la mettent pas sous le tapis. Ici encore, on trouvera dans le livre La racine d'Habaquq, une réponse solide. 

 

Ce que nous enseigne aussi ce grand texte, c'est que les calamités rencontrées dans la vie peuvent sauver notre avenir, à condition de les éprouver activement et non de les endurer passivement. Habacuc nous offre cette leçon. 


Dieu n’est pas coupable du mal dont il semble être à l’origine. Son silence apparent reflète notre impatience, car Dieu répond toujours, mais selon ses voies et non les nôtres. 

 

 

Se procurer La racine d'Habaquq

 

Editions Docteur angélique

 


 

à lire aussi

Quand l'historien Jacques Le Goff défend l'Eglise et le christianisme

Quand l'historien Jacques Le Goff défend l'Eglise et le christianisme

Jacques Le Goff a défendu le christianisme et l'Eglise à plusieurs reprises, du moins sur certains points

Liang Ya, 35 ans, décède au milieu d'une foule indifférente

Liang Ya, 35 ans, décède au milieu d'une foule indifférente

Le 17 février 2014, une jeune femme agonise dans le métro de Shenzhen, isolée au milieu de la foule.

Comment Salvador Dali justifiait l'Assomption de la Vierge Marie

Comment Salvador Dali justifiait l'Assomption de la Vierge Marie

Salvador Dali et la religion catholique: l'Assomption de Marie

Le confort intellectuel - les mauvais fonctionnements de l'intelligence

Le confort intellectuel - les mauvais fonctionnements de l'intelligence

Brèves considérations sur l'intégrité intellectuelle en démocratie. Description de certaines mauvaises habitudes de l'intelligence.

Les auteurs

 

Index des citations religieuses

 

Caricatures

 

Vous aimerez aussi

Meilleurs restaurants de Paris - Chez René, sa mousse au chocolat, ses desserts

Meilleurs restaurants de Paris - Chez René, sa mousse au chocolat, ses desserts

Le restaurant Chez René est l'un des meilleurs restaurants de Paris, grâce à sa mousse au chocolat notamment

 

 

Actualité de la Nouvelle-Calédonie, avis d'un touriste - Voyage

Actualité de la Nouvelle-Calédonie, avis d'un touriste - Voyage

La réputation de la Nouvelle-Calédonie est-elle usurpée? Avis d'un touriste, actualité, voyage

 

 

Avortement, la position de l'Eglise peut-elle changer ?

Avortement, la position de l'Eglise peut-elle changer ?

Comment sortir par le haut d'un débat éthique sans fin? L'avortement, l'Eglise et la société civile: une équation à résoudre avant le XXIIe siècle

 

 

La théologie de Stanislas Breton : rapport au bouddhisme et au christianisme

La théologie de Stanislas Breton : rapport au bouddhisme et au christianisme

Plongée au coeur de la théologie de Stanislas Breton, grand chrétien passionné par le bouddhisme