Jésus s'est-il trompé en annonçant l'imminence du Royaume, alors que rien n'est venu?

Souvent, on objecte aux chrétiens cet argument d'apparence irréfutable: Jésus avait prédit que la fin des temps adviendrait avant que cette génération ne passe… mais rien n’est advenu.

 

En réalité, cette attaque tombe d'elle-même dès que l'on observe attentivement ce qui est écrit dans les évangiles.

 

Démonstration:

 

«De même, vous aussi, lorsque vous verrez arriver cela, sachez que le royaume de Dieu est proche. Amen, je vous le dis : cette génération ne passera pas sans que tout cela n’arrive. Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas.» (Lc 21, 31-33)

 

-La «fin du monde» est effectivement advenue pour ses contemporains directs, avec la Résurrection, la victoire sur la mort, la destruction du Temple en 70. Ce cataclysme signe l’écroulement du monde juif originel et ouvre une nouvelle ère.

 

-En annonçant que le Royaume est imminent, Jésus s’adresse à tous les hommes, d’hier et d’aujourd’hui, et pas seulement à ses contemporains comme on l’imagine naïvement.

 

-Jacques Maritain a apporté une réponse intéressante à ceux qui prétendent que cette parole de Jésus ne s’est pas réalisée (les générations sont passées et le Royaume n’est pas venu): 

 

«A l’âge apostolique on supposait la parousie prochaine. Ne peut-on penser que celle-ci est retardée de siècle en siècle par la pénitence que l’Eglise ne cesse d’avoir à faire pour les péchés des hommes?» (Jacques Maritain, De l’Eglise du Christ, 1970)

 

-Le royaume de Dieu est proche: ici Jésus parle de lui-même, il est le royaume de Dieu; proche au sens spatial et non strictement temporel.

 

-Le royaume de Dieu est entamé sur Terre par l’action du Christ, et sera véritablement accompli à la fin. Le cardinal Journet nous explique cette réalité complexe:

 

«Le royaume, comme son roi, connaît deux phases, l’une voilée et pérégrinante, l’autre glorieuse et définitive» (Charles Journet, Revue Thomiste, «Le mystère de l’Eglise selon le IIe Concile du Vatican», 1965-I)

 

Sur terre, donc, le royaume n’en est encore qu’à l’état «pérégrinal et crucifié»; il est donc déjà là et à venir. Le royaume présent c’est le Christ, le royaume à venir c’est le père, qui est encore caché.

 

-Il est curieux d’interpréter cette parole de Jésus à la lettre tout en lui reprochant par ailleurs son langage métaphorique et imagé dans le reste des Evangiles. Si Jésus est bien le Christ, son langage concerne naturellement chaque génération et il parle au présent pour toutes. Sa prophétie ne concernait donc pas exclusivement ses contemporains directs, mais l’ensemble de l’humanité. 

 

-Dans l’épître de Jude, vers la fin du Nouveau Testament, il est écrit «(…) par Jésus-Christ notre Seigneur, soient gloire, majesté, force et puissance, dès avant tous les temps, et maintenant, et dans tous les siècles!» (Jude, 25). Le Nouveau Testament indique donc que la fin des temps n’est pas imminente au strict sens chronologique, puisque les siècles à suivre sont évoqués. 

 

 

Positions théoriques

 

 

«L’éternité de l’Evangile est un plus loin, pas un ailleurs» (Maurice Bellet, Essai sur la violence absolue, 2009)

 

"La parole fameuse: "Je vous le dis en vérité: cette génération ne passera pas avant que toutes ces choses ne s'accomplissent" (...) paraît viser la chute de Jérusalem et la ruine du peuple juif: catastrophe dont fut témoin la génération contemporaine de Jésus-Christ" (Dictionnaire d'Alès, IV)

 

«Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul» (Mt, 24, 36) 

 

***

 

Cet article est extrait de la Somme métaphysique, référençant de nombreux arguments apologétiques originaux (ouvrage de 425 pages, exclusivement disponible sur le site Mont des lettres. Renseignements: montdeslettres@gmail.com)

 

 

Illustration: George Cocco

 


 

à lire aussi

Réponse du père Spicq à ceux qui niaient la véracité des évangiles

Réponse du père Spicq à ceux qui niaient la véracité des évangiles

Citation apologétique. Défense de la fiabilité des évangiles chrétiens

La théorie de l'évolution ne contredit pas la Bible. Démonstration

La théorie de l'évolution ne contredit pas la Bible. Démonstration

La Genèse n'est pas inconciliable avec la théorie de l'évolution. Teilhard de Chardin et même Jaurès l'ont montré.

La trahison de Judas, prédite dans l'Ancien Testament?

La trahison de Judas, prédite dans l'Ancien Testament?

La trahison de Judas préfigurée dans l'Ancien Testament, dans le prophète Zacharie

Petites règles d'exégèse biblique, selon Jacques Vermeylen

Petites règles d'exégèse biblique, selon Jacques Vermeylen

Comment interpréter le texte biblique, selon le père belge Jacques Vermeylen.

Les auteurs

 

Index des citations religieuses

 

Caricatures

 

Vous aimerez aussi

Jacques Maritain, un théologien catholique jusqu'auboutiste (1)

Jacques Maritain, un théologien catholique jusqu'auboutiste (1)

Retour sur la théologie de Jacques Maritain

 

 

La bataille de Qadesh (1274 av. J-C), Pharaon contre les Hittites

La bataille de Qadesh (1274 av. J-C), Pharaon contre les Hittites

Qui remporta la colossale bataille de Qadesh, qui se déroula au cours du deuxième millénaire avant notre ère? L'Egypte ou les Hittites?

 

 

L'Irlande au fil de l'eau

L'Irlande au fil de l'eau

Pascal Teyssier, vice-président de l'Association des Français de l'étranger (section Irlande), nous présente son pays d'adoption.

 

 

Le sexisme

Le sexisme

Le sexisme, merci à Tesson