Coaching stratégique et pensée quantique - Wadih Choueiri

 

Qu'est-ce que la matière à son niveau le plus élémentaire, quelle est la substance à l'origine de toutes choses? De ces questions éternelles naîtront des vagues successives de propositions*.

 

Démocrite utilisera l'image d'une plage de sable pour nous faire connaître l'atome. D'autres, tel Empédocle, évoqueront un système composé de quatre éléments essentiels: terre, feu, eau, air. Le philosophe ajoutera de jolies métaphores à cet ensemble symbolique en expliquant que tout changement procéderait de deux forces contraires, "amour" et "conflit"! Deux forces qui amèneraient à se lier ou à se séparer...

 

Plus récemment, les physiciens ont compris que les particules se comportaient non pas comme des ondes physiques réelles, mais comme des ondes de probabilité. Des ondes "probables" ? Curieux objets! Les idées quantiques peuvent sembler insensées. C'est ce que pensait Schrödinger qui imagina un dispositif concret pour le démontrer, contribuant, a contrario, à affiner la pensée quantique. Il proposa une construction dans laquelle un chat est mis dans une boîte scellée avec un dispositif radioactif qui lui donne autant de chances d'être vivant que mort à l'ouverture de la boîte. Ce principe de superposition quantique suppose que, jusqu'à l'ouverture de la boîte, le système entier - chat compris - est dans un état de superposition. Il n'est ni mort ni vivant et tous ses "états" existent en même temps. Il est vivant ET mort.

 

Cette représentation apparaît particulièrement quand on porte attention aux particules subatomiques (électrons, photons). Ces particules ne représentent pas une "chose" réelle en soi car elles existent en plusieurs endroits simultanément. On ne peut donc pas tout savoir sur elles, elles sont des potentialités, des paquets d'énergie qui échangent. A y regarder de plus près, il s'agit là d'une véritable révolution paradigmatique. Nous découvrons qu'il est inutile de chercher à comprendre une particule séparément d'une autre car on ne peut la comprendre que dans son "milieu", en interaction avec ce qui l'entoure.

 

Définition de la pensée quantique: la physique quantique est un regard sur les phénomènes à l'échelle des particules élémentaires. Elaborée au XXe siècle pour décrire l'infiniment petit, elle pose le fait qu'on ne sait pas déterminer avec certitude, en même temps, la position et la vitesse d'une particule, ce qui rompt avec le déterminisme classique. Elle ouvre la voie à de multiples élaborations dans le champ de la biologie, de la philosophie...

 

D'autres principes contribuent aussi à cette révolution quantique, notamment celui de l'indétermination, encore appelé principe d'incertitude d'Heisenberg, selon lequel nous ne pouvons pas connaître le présent dans tous ses détails. Dans la théorie quantique des champs, les particules subatomiques ne sont pas définissables et ne restent pas les mêmes d'un moment à l'autre, l'entité individuelle étant éphémère et sans substance réelle. Les particules ne peuvent pas être séparées de l'espace vide autour d'elles. Elles lui sont consubstantielles. Dans cette vision du monde, la matière est aussi importante que le lien qui existe entre les parties.

 

L'individu en lien dans son espace

 

De la pensée quantique à la réalité du coaching stratégique, il y a ce pont: être accompagnant, c'est savoir que la personne ne peut être considérée séparément des autres.

Ce n'est plus la matière (ou l'individu) qui est l'élément essentiel de l'univers, mais l'interaction, la relation, le lien qu'entretient telle matière avec telle autre (tel individu avec tel autre ou avec tel groupe).Les interrogations doivent, dès lors, se porter sur la relation qui s'élabore et sur les informations qui se transmettent...

Dans cette nouvelle vision "quantique" du monde, le sujet (la personne accompagnée) se trouve ainsi convoqué au centre d'une histoire où compteront toutes les relations qu'il tisse.

 

Stratégie de vie et accompagnement

 

Face à ses interrogations, la personne accompagnée peut choisir de rester dans sa difficulté, voire dans sa souffrance, ou bien de faire quelques pas sur le chemin que lui propose l'accompagnant en revisitant les stratégies qu'elle utilise et la font réussir, et celles qui l'habitent et la font échouer.

Au cours d'un coaching stratégique, l'accompagnant entre en résonance avec l'histoire de l'autre au niveau de sa "pliure", ce scénario récurrent que la personne a appris à mettre en scène car il lui a été utile. Scénario qu'elle déroule sans cesse à travers ses positions de vie, ses actes. En bon penseur "quantique", l'accompagnant va moins s'attacher aux contenus qu'à ce qui circule!

De son côté, la personne va revivre ce qui "boucle" en elle, et l'actualiser pour passer à autre chose qui soit "engrammé" dans son corps où cela pourra être ressenti et dépassé. Car la stratégie n'est rien sans l'émotion et l'émotion n'est rien sans le désir, ce désir qui donne vie à l'élan.

 

Les risques du "tout mental"

 

Le lien et le contact appartiennent au vivant. Il n'y a rien de plus naturel que de se relier, se confronter ou coopérer. A l'opposé, et à un autre niveau, il y a le mental, qui analyse, dissèque, détaille, car c'est son mode de captation du réel. L'homme, surpris par sa capacité intellectuelle quand il la découvre, tend à y rester englué, ignorant de ce que son intelligence peut l'emmener très loin de ses envies, très loin de l'autre, risquant d'oublier sa présence physique, émotionnelle, sa puissance régénératrice, bref, tout ce qui lui permet de se relier et de vivre. Son mental lui fait fragmenter ses histoires et ses représentations. Or, toute mentalisation est une réduction.

 

Souvent utile au début, surtout à l'approche d'un champ inconnu, cette réduction permet de se sentir moins "en vertige" car ce qui émerge intellectuellement est classifié et, de la sorte, moins effrayant. Mais s'en tenir là conduirait à dépérir, alors qu'à l'inverse faire un pas ouveau et revisiter une autre façon de représenter le réel est un enrichissement. Vivre un accompagnement stratégique, c'est, pour la personne accompagnée, aller à la rencontre de ses apprentissages.

...

 

Accompagner, c'est réhabiliter le lien

 

L'accompagné va, à un moment donné, se retrouver dans un entre-deux inconfortable, puisque inhabitable encore. Il a quitté une représentation robuste et en aborde une autre, moins certaine. Mais hors de toute catégorisation, il se retrouve dans une disponibilité nouvelle et peut désormais se connecter, non plus à l'essence de l'être, mais à l'essence du lien.

 

"Nous sommes d'autant plus créatifs que nous nous trouvons près du point de déséquilibre", nous dit Hans-Peter Dürr (De la science à l'éthique, 1994). C'est dans cette folie qui nous fait franchir les frontières que réside notre génie. C'est là que, une fois reliée à un champ plus vaste, nourrie par la présence des autres, la personne peut laisser agir sa capacité créatrice singulière. A l'image des particules considérées dans leur univers quantique, la "brique" essentielle à toute vie, c'est la volonté de se relier. L'intelligence d'une cellule est autant dans son noyau que dans sa membrane, et sa vie réside dans la relation qu'elle crée avec d'autres. L'intelligence de l'homme réside autant dans sa façon de se penser lui-même que dans sa façon d'être au monde.

 

Wadih Choueiri

(coach et créateur d'entreprises)

 

 

Wadih Choueiri est accessible sur le net:

www.identite-creatrice.com

www.libresdetours.com

Contact: wadihchoueiri@identite-creatrice.com

 

 

*Texte fragmenté, issu du Livre d'or du coaching (dir. Frank Bournois, Thierry Chavel, ed. Eyrolles, 2013)

 

Le Livre d'or du coaching est un ouvrage passionnant, accessible, pertinent, précis, générateur de solutions effectives et concrètes.

 

Contributeurs à l'ouvrage

 

Claude Allary - Bernadette Babault - Sophie Blanchet - Janik Blouin - Stéphane Broutin - Jean-Paul Burgues - André de Châteauvieux - Patrick Chauvin - Thierry Chavel - Monique Chézalviel - Wadih Choueiri - Emilie Devienne - Christophe Duval - Nathalie Estellat - Pauline Fatien-Diochon - Sylvie de Frémicourt - Alain Gauthier - Béatrice Guynamant - Reine-Marie Halbout - Jérôme Lena - Olivier Louche - Françoise Maggio - François-Daniel Migeon - Sybille Persson - Vincent Piazzini - Matthieu Poirot - Guillaume Prate - José Redondo - Bruno Rousseau - Hélène Sancerres - Catherine Voynnet-Fourboul.

 

 


 

à lire aussi

Le Christ avarié   (poème)

Le Christ avarié (poème)

Bigotisme et religiosité bourgeoise

Dua Lipa, portrait d'une star pop à tubes

Dua Lipa, portrait d'une star pop à tubes

Portrait critique de la star pop anglaise Dua Lipa. L'héritière de Rihanna?

Cours de philo - citation de sauvetage pour dissertation de philosophie (Dieu, liberté...)

Cours de philo - citation de sauvetage pour dissertation de philosophie (Dieu, liberté...)

Faire face à la dissertation de philosophie sans maîtriser les cours. Ici quelques citations de sauvetage (Camus, Hugo, etc)

Le forum d'Auguste - l'apologie du pouvoir impérial romain

Le forum d'Auguste - l'apologie du pouvoir impérial romain

L'architecture comme instrument du pouvoir dans la Rome antique

Les auteurs

 

Index des citations religieuses

 

Caricatures

 

Vous aimerez aussi

Harry Roselmack, l'humanisme et le racisme - un briseur de pensée unique

Harry Roselmack, l'humanisme et le racisme - un briseur de pensée unique

Introduction à la pensée d'Harry Roselmack, ancien présentateur du JT de TF1

 

 

L'industrie du cacao, un empire fondé sur l'esclavage

L'industrie du cacao, un empire fondé sur l'esclavage

Le chocolat est partout. Cependant, ses conditions de production en Afrique interrogent notre conscience.

 

 

La guerre du Péloponnèse fut-elle une ''guerre totale''?  - Antiquité grecque

La guerre du Péloponnèse fut-elle une ''guerre totale''? - Antiquité grecque

Au cours de l'antiquité grecque, Athènes s'engagea dans diverses guerres, dont il convient d'interroger les contours

 

 

Racisme ''ordinaire'' sur Facebook

Racisme ''ordinaire'' sur Facebook

Facebook héberge quotidiennement des propos d'un racisme inouï, à la mesure de celui qui sévissait outre-Rhin au cours des années 30