Oecuménisme et dialogue interreligieux. Ne pas confondre!

Nos contemporains parlent volontiers d’œcuménisme et confondent allègrement ce qui est spécifiquement chrétien et ce qui relève d’autres religions. Comme si l’expression «  tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil » pouvait permettre un amalgame dommageable (et simpliste) pour tous. Ce n’est pas de la mauvaise volonté mais un désir de réconcilier le plus grand nombre de gens dans une vision unique de l’esprit religieux. Notre monde est ainsi fait qu’il confond souvent «  bonne volonté » et « réalisme ».
Un ami m’a posé ces questions directes et je voudrais ici y répondre :


a) Le protestantisme et le catholicisme ont-ils encore des divergences nettes ?


b) Le dialogue interreligieux et l’œcuménisme sont-ils semblables  et peuvent-ils se concilier ?


c) Le judaïsme est-il une étape dépassée pour les chrétiens ?


Diable ! Ces questions sont essentielles car elles déterminent notre vision des choses et la manière dont nous pouvons les vivre. Il s’agit d’être clair et de ne pas faire d’amalgames.


- Oui, il y a encore des divergences entre le catholicisme et le protestantisme. Mais tous les chrétiens sont des frères, même s’ils sont encore séparés. La Bonne Nouvelle annoncée par Jésus-Christ : la Bible est la base de la Foi ; il est évident que les interprétations diffèrent. Certes, un très grand travail a été fait mais il existe encore bien du chemin à faire. L’œcuménisme actuel est souvent fait de petits gestes significatifs qui font avancer le «  schmilblick » !


- Le dialogue interreligieux n’est pas l’œcuménisme (celui-ci ne concerne que les chrétiens toutes confessions confondues), Ce fut une découverte progressive et la Constitution «  Gaudium et spes » du Concile Vatican II n’a pas été pour rien dans cette découverte par les chrétiens que d’autres croyants pouvaient eux aussi croire à la transcendance de Dieu. Ainsi, l’Islam qui est professé par environ ¼ de la population mondiale est maintenant mieux connu. la croyance au Dieu unique et les différentes traditions qui s’enracinent dans une autre vision de la Bible, peuvent être différentes mais tout aussi respectable et ne sont pas négligeables pour progresser dans la connaissance de la Vérité.


- Il en est de même de religions comme le Bouddhisme ou l’Indouisme  qui semblent si éloignées de nos traditions, et qui, d’une certaine manière,  sont aussi des  « voies » pour  nous rapprocher de Dieu.


- Le judaïsme est-il une étape dépassée pour les chrétiens ? Oui et Non. D’abord le Peuple Juif, le Peuple Elu est toujours le frère ainé des chrétiens (mais aussi des musulmans) Abraham est le Père des croyants et à ce titre il est un des grands piliers de la Foi des gens du Livre. Un chrétien ne peut faire l’impasse sur l’Ancien Testament. Le Christ (pour les chrétiens) est venu après un long processus qui passe par toute l’histoire biblique. Non, le judaïsme n’est pas une étape dépassée. Il est une étape incontournable.


Toutes les religions ne se valent pas. Il y a une hiérarchie que les théologiens et les historiens des religions s’efforcent continuellement de distinguer. En ce qui me concerne, j’en reviendrai à cette définition «  personnaliste » qu’Emmanuel Mounier voulait déjà promouvoir : « L’existence authentique » : Dieu a créé l’homme à son image et la valeur fondamentale est d’abord le respect de la personne. Ainsi tel que cela est défini :

 

Une action est bonne dans la mesure où elle respecte la personne humaine et contribue à son épanouissement, dans le cas contraire, elle est mauvaise »


Il est normal de nous interroger et d’essayer, à  la suite des « penseurs », de nous faire une opinion. Plus nous nous enfonçons dans le maquis de la recherche, plus nous nous rendons compte de notre petitesse vis-à-vis de Dieu... Père de tous les croyants.

 

Père Bernard Vignot

 


 

à lire aussi

Delphine Horvilleur, un rabbin singulier

Delphine Horvilleur, un rabbin singulier

Delphine Horvilleur, 39 ans, est l'une des deux seules femmes rabbins de France. Ses positions religieuses libérales et son charisme singulier nourrissent sa popularité au sein de la communauté juive, et au-delà.

Le mythe du fatalisme musulman

Le mythe du fatalisme musulman

L'Occident a souvent interprété le fait islamique avec une vue logicienne trop superficielle. Le mythe du fatalisme musulman en est l'une des manifestations les plus nettes

L'erreur des intégristes catholiques sur la place des laïcs dans l'Eglise. Quelle Tradition?

L'erreur des intégristes catholiques sur la place des laïcs dans l'Eglise. Quelle Tradition?

Le père Bernard Vignot attaque l'intégrisme catholique et défend la place des laïcs dans l'Eglise

Réflexions d'un croyant

Réflexions d'un croyant

Petite réponse aux arguments de l'athée ordinaire contre la religion

Les auteurs

 

Index des citations religieuses

 

Caricatures

 

Vous aimerez aussi

Anecdotes religieuses (4)

Anecdotes religieuses (4)

Sélection de diverses anecdotes religieuses concernant l'Eglise, le pape et plus généralement le christianisme

 

 

Bon écrivain public et biographe des familles à Sceaux, Cachan, Antony - tarifs, service de qualité

Bon écrivain public et biographe des familles à Sceaux, Cachan, Antony - tarifs, service de qualité

Votre biographe et historien des familles à Sceaux, Antony et Cachan. Pierre-André Bizien, Mont des lettres. Bon professionnel, tarifs raisonnables.

 

 

Overglose

Overglose

Clivage droite-gauche. Quelle réalité? La politique se résume-t-elle au narcissisme idéologique?

 

 

La conquête espagnole du Mexique (1519-1521) - Nuancer la légende noire

La conquête espagnole du Mexique (1519-1521) - Nuancer la légende noire

Hernan Cortes et sa poignée de soldats espagnols n'ont pas conquis à eux seuls le Mexique. La chute de l'empire Aztèque s'inscrit plus largement dans le contexte d'une rivalité amérindienne