Regarder la mort en face (Père Bernard Vignot)

Hier soir sur une radio périphérique (19 août 2014), lors d’une émission portant sur l’actualité,  on glosait sur la déclaration du pape François qui avait dit que lorsqu’il ne se sentirait plus en état de diriger les affaires de l’Eglise, il partirait. Un journaliste déclarait alors que ce pape était bien prétentieux en faisant des pronostics sur l’avenir, et en laissant entendre que cette mission aurait une fin. Quelques temps plus tard, ce même journaliste prétendait encore que le pape se mêlait à des affaires politiques en parlant de l’Irak comme il l’a fait.


Je me suis dit «  encore un qui est resté au début du XX° siècle, et qui n’a pas évolué, il rabâche de vieux poncifs anticléricaux». Ce qui est grave pour un journaliste réputé orienter l’opinion.
Deux choses m’ont frappé, et je vous les partage.


a) Le pape se mêle d’affaires politiques. Vous connaissez ce slogan d’autrefois, accompagné des bavardages de circonstance: "les curés à la sacristie… Qu’ils ne se mêlent pas des affaires du monde. Qu’ils restent dans le folklore des vieux rideaux et des dentelles jusqu’à leur extinction…" C’est un peu usé comme slogan mais cela doit encore agir sur certains…Faut croire ! Et puis... c'est selon! Lorsque l'Eglise semble peu loquace sur tel ou tel événement politique mortifère, la communauté journalistique fustige soudain le silence des prélâts. Il faudrait savoir!


b) La deuxième chose, c’est d'arguer que le pape est « téméraire » et prétentieux en osant évoquer son avenir. Je vais vous  dire ce que je pense : le pape est réaliste et croyant; il rappelle aux chrétiens qu’il ne faut pas faire d’une situation donnée un acquit éternel, et le journaliste est un pleutre qui ne regarde pas sa propre mort en face. Ce n’est pas parce qu’il a peut-être cinquante ans, et qu’il entend jouer les oracles, que la décrépitude ne viendra pas. Inutile pour autant de seriner lugubrement les "vanités" sablières médiévales; il s'agit simplement de savoir regarder la mort en face, sans en avoir peur.

Croyants ou incroyants peuvent le faire sans crainte. Quelle outrecuidance  que de dire à ce propos que le pape fait acte de témérité! Non, il rappelle simplement aux hommes que leur mission, si elle est utile et nécessaire n’est que transitoire. Vous connaissez la boutade:

 

  Les cimetières sont remplis de gens indispensables.. »

 

Sans doute ce journaliste se croit indispensable jusqu’à la fin des temps ?


Savoir parler du temps où il faudra « décrocher », savoir parler de notre propre mort sans en avoir peur... Est-ce donc une spécificité du chrétien ?

 

Père Bernard Vignot

 


 

à lire aussi

Un samedi soir à Nuit debout - supercherie intégrale

Un samedi soir à Nuit debout - supercherie intégrale

Nuit debout, cette formidable occasion de combattre l'obscénité du réel, se suicide dans l'alcool et la médiocrité - agressions, non débat

Pour des assises de l'autocritique religieuse

Pour des assises de l'autocritique religieuse

Comment purger les religiosités respectives à l'heure de l'hyper-susceptibilité collective.

Paradoxe social

Paradoxe social

L'aliénation de l'homme contemporain est une réalité stridente. Il s'agit de la combattre et de la vaincre.

Le pédosophe, nouvelle figure omnipotente du milieu médiatique

Le pédosophe, nouvelle figure omnipotente du milieu médiatique

Portrait du pédosophe, cet intellectuel déficient qui traite les grands problèmes par des raisonnements enfantins

Les auteurs

 

Index des citations religieuses

 

Caricatures

 

Vous aimerez aussi

La guerre économique, un concept en débat

La guerre économique, un concept en débat

Petite introduction à la notion de guerre économique. Un article d'Alexandre Depont

 

 

Le père Garrigou-Lagrange

Le père Garrigou-Lagrange

Introduction aux idées théologiques du père Garrigou-Lagrange (1877-1964)

 

 

Lettre à un pays imaginaire

Lettre à un pays imaginaire

Lettre à un pays imaginaire... à l'adresse de tout pays injuste.

 

 

A la rencontre du Machu Picchu

A la rencontre du Machu Picchu

Un nouveau périple de Jérémie Dardy en Amérique du Sud