Regarder la mort en face (Père Bernard Vignot)

Hier soir sur une radio périphérique (19 août 2014), lors d’une émission portant sur l’actualité,  on glosait sur la déclaration du pape François qui avait dit que lorsqu’il ne se sentirait plus en état de diriger les affaires de l’Eglise, il partirait. Un journaliste déclarait alors que ce pape était bien prétentieux en faisant des pronostics sur l’avenir, et en laissant entendre que cette mission aurait une fin. Quelques temps plus tard, ce même journaliste prétendait encore que le pape se mêlait à des affaires politiques en parlant de l’Irak comme il l’a fait.


Je me suis dit «  encore un qui est resté au début du XX° siècle, et qui n’a pas évolué, il rabâche de vieux poncifs anticléricaux». Ce qui est grave pour un journaliste réputé orienter l’opinion.
Deux choses m’ont frappé, et je vous les partage.


a) Le pape se mêle d’affaires politiques. Vous connaissez ce slogan d’autrefois, accompagné des bavardages de circonstance: "les curés à la sacristie… Qu’ils ne se mêlent pas des affaires du monde. Qu’ils restent dans le folklore des vieux rideaux et des dentelles jusqu’à leur extinction…" C’est un peu usé comme slogan mais cela doit encore agir sur certains…Faut croire ! Et puis... c'est selon! Lorsque l'Eglise semble peu loquace sur tel ou tel événement politique mortifère, la communauté journalistique fustige soudain le silence des prélâts. Il faudrait savoir!


b) La deuxième chose, c’est d'arguer que le pape est « téméraire » et prétentieux en osant évoquer son avenir. Je vais vous  dire ce que je pense : le pape est réaliste et croyant; il rappelle aux chrétiens qu’il ne faut pas faire d’une situation donnée un acquit éternel, et le journaliste est un pleutre qui ne regarde pas sa propre mort en face. Ce n’est pas parce qu’il a peut-être cinquante ans, et qu’il entend jouer les oracles, que la décrépitude ne viendra pas. Inutile pour autant de seriner lugubrement les "vanités" sablières médiévales; il s'agit simplement de savoir regarder la mort en face, sans en avoir peur.

Croyants ou incroyants peuvent le faire sans crainte. Quelle outrecuidance  que de dire à ce propos que le pape fait acte de témérité! Non, il rappelle simplement aux hommes que leur mission, si elle est utile et nécessaire n’est que transitoire. Vous connaissez la boutade:

 

  Les cimetières sont remplis de gens indispensables.. »

 

Sans doute ce journaliste se croit indispensable jusqu’à la fin des temps ?


Savoir parler du temps où il faudra « décrocher », savoir parler de notre propre mort sans en avoir peur... Est-ce donc une spécificité du chrétien ?

 

Père Bernard Vignot

 


 

à lire aussi

Choisir une bonne maison de retraite. Paris, Ile-de-France - tarifs raisonnables

Choisir une bonne maison de retraite. Paris, Ile-de-France - tarifs raisonnables

Comment choisir la maison de retraite idéale pour votre parent? Paris, Ile-de-France. Tarifs pratiqués. Veiller aux avis.

Fraternité islamo-chrétienne: les chemins du possible

Fraternité islamo-chrétienne: les chemins du possible

L'islam et le christianisme se rapprocheront-ils un jour? Peut-on espérer, à plus ou moins long terme, une ère de paix durable entre chrétiens et musulmans?

Stéphane Hessel, ne méprisons pas l'icône

Stéphane Hessel, ne méprisons pas l'icône

Stéphane Hessel au Panthéon ? L'idée dérange, certes. Mais à l'heure de l'humanisme 4G, des haines en streaming et du crottin polémique, nos élites ne frisent pas l'azur.

Caricatures religieuses et respect d'autrui

Caricatures religieuses et respect d'autrui

Le Père Bernard Vignot revient sur les tragiques événements de Charlie Hebdo. Peut-on négliger le respect d'autrui au nom de la liberté d'expression?

Les auteurs

 

Index des citations religieuses

 

Caricatures

 

Vous aimerez aussi

Derrière la thèse du complot médiatique

Derrière la thèse du complot médiatique

En France comme ailleurs, il est courant de vomir à pleines goulées le complot médiatique. Les JT refléteraient le prisme sécuritaire-voyeuriste de nos sociétés contemporaines. Qu'en est-il exactement?

 

 

Les mines de Potosi, voyage au bout de l'enfer

Les mines de Potosi, voyage au bout de l'enfer

Fondée par des conquistadors espagnols en 1545, cette ville bolivienne fut le théâtre de l'un des plus grands drames humains de l'époque coloniale.

 

 

L'expédition de Magellan et le premier tour du monde (1519-1522)

L'expédition de Magellan et le premier tour du monde (1519-1522)

L'expédition de Magellan est mal connue. Rappel des faits. Le Pacifique, les combats, les découvertes et mutineries...

 

 

Un dimanche soir à Pompidou

Un dimanche soir à Pompidou

Focus sur le climat hallucinogène de la bibliothèque du Centre Pompidou.