Mais c'est juste mon avis - Du père Bernard Vignot

Ce matin (28 avril 2014) j’écoutais sur une radio périphérique l’éditorial de notre ami Jean-Michel Aphatie : «  C’est juste mon avis ». J’aime bien en général ses réflexions pleines de sagesse et pleines d’humour ! Or, ce matin il critiquait les faits miraculeux qui justifiaient la canonisation de deux papes. Il disait, si mes souvenirs sont bons, que ces faits pouvaient être crédibles au XII° siècle, lorsque la maladie d’Alzheimer était encore une inconnue, mais que la science actuelle pouvait faire douter totalement de la véracité de ce miracle. Il comparait l’Eglise à une grosse institution sachant captiver les foules mais qui continue à rester dans un monde moyenâgeux… Loin des sciences exactes qui régissent notre monde. Vous voyez ce que je veux dire ?

 

Le scientisme et le scepticisme qui sévissent actuellement, comme étant  le « politiquement correct » du moment, portent des affirmations qu’il faudrait sans doute nuancer et qui me semblent un peu courtes surtout pour des chrétiens, dont je crois être ! Certes, les miracles actuels font l’objet de bien des débats et je me garderai bien de porter un jugement   scientifique  sur des faits qui peuvent sembler à première vue douteux ou peu crédibles.

 

Mais en tant que croyant, je pense à ce que disait déjà Saint Paul :

 

  Si je ne crois pas à la Résurrection du Christ, ma Foi est vaine ».

 

Alors à quoi bon mettre en doute certains faits réputés miraculeux et  continuer à vouloir affirmer ma foi dans la Résurrection du Sauveur... Je pense à Thomas, dont hier nous avons lu le récit…Il ne croyait pas (chose bien naturelle), et pourtant «  Heureux ceux qui n’ont pas vu et qui ont cru.. . ! ». On ne peut prouver scientifiquement la Foi. Ce sont deux mondes différents, et ce serait perdre son temps que de vouloir les associer. Il ne faut pas mélanger les genres.

 

Il pourrait en être de même de tous les croyants de religions différentes. Pensez-vous que les musulmans fervents renieraient leur croyance en Dieu au nom de la science ? Ce n’est pas le nombre des croyants ou des incroyants qui fait que le monde est monde… loin de moi l’idée d’être crédule et de ne croire que ce que je vois. Je ne suis pas sceptique ni imperméable au miraculeux. Je ne vois pas des miracles partout. Je préfère faire miennes les paroles de Voltaire qui disait 

 

L’Univers m’embarrasse et je ne puis songer que cette horloge marche et n’ait point d’horloger »..

 

Mais c’est juste mon avis !

 

Père Bernard VIGNOT. 28 avril 2014

 


 

à lire aussi

Qu'est-ce que la spiritualité? Approche d'une définition philosophique

Qu'est-ce que la spiritualité? Approche d'une définition philosophique

Comment définir la notion de spiritualité, par-delà son acception étroitement religieuse

Pour des assises de l'autocritique religieuse

Pour des assises de l'autocritique religieuse

Comment purger les religiosités respectives à l'heure de l'hyper-susceptibilité collective.

Le pédosophe, nouvelle figure omnipotente du milieu médiatique

Le pédosophe, nouvelle figure omnipotente du milieu médiatique

Portrait du pédosophe, cet intellectuel déficient qui traite les grands problèmes par des raisonnements enfantins

Derrière la thèse du complot médiatique

Derrière la thèse du complot médiatique

En France comme ailleurs, il est courant de vomir à pleines goulées le complot médiatique. Les JT refléteraient le prisme sécuritaire-voyeuriste de nos sociétés contemporaines. Qu'en est-il exactement?

Les auteurs

 

Index des citations religieuses

 

Caricatures

 

Vous aimerez aussi

Antoine Moussali face à l'islam - une théologie très sévère

Antoine Moussali face à l'islam - une théologie très sévère

Polémique islamo-chrétienne: le père Antoine Moussali a longuement critiqué l'islam et les musulmans. Ses arguments sont-ils valables?

 

 

Amine, 16 ans, tué à coups de marteau: ne dramatisons pas?

Amine, 16 ans, tué à coups de marteau: ne dramatisons pas?

Amine, 16 ans, est mort samedi 18 janvier à midi. L'adolescent n'a finalement pas survécu au coup de marteau reçu la veille en pleine tête, lors d'une bagarre aux abords de Paris.

 

 

French theologians used to be good

French theologians used to be good

The good old days... When french theologians like Henri de Lubac, Yves Congar or Daniélou were able to magnetize christian thinkers, from all over the world. This time is over.

 

 

Situation spirituelle de la France - Entretien avec François Vercelletto

Situation spirituelle de la France - Entretien avec François Vercelletto

Quel diagnostic peut-on poser sur l'état religieux du monde contemporain? Entretien avec François Vercelletto, journaliste à Ouest-France