Net dating assistant: le fond de la cuvette morale

Dragueur pour autrui. Un métier comme un autre?

 

En ces temps de crise prolongée, la chasse au job mène à tous les bluffs. Aussi, une nouvelle profession se propage depuis peu en Europe: Net dating assistant. Une perspective professionnelle étonnante et plutôt prometteuse, en provenance directe des Etats-Unis. Net dating assistant, donc. 

 

Déroute éthique

 

Derrière l'intitulé rutilant, sous les paillettes virtuelles du packaging anglo-saxon, c'est une noire dégueule éthique qui s'étale en auréoles infinies. Une véritable nappe de sucs gastriques, hypocritement peinturlurée en rose bonbon pour le gogo lambda. S'adressant prioritairement à une clientèle masculine cynique et prospère, ce nouveau marché offre de vous "servir sur un plateau" (sic) des proies potentielles. Concrètement parlant, on se charge, moyennant finances, d'accrocher des femmes sur des sites de rencontre en se faisant passer pour vous-même.

 

En d'autres termes plus saillants: plus besoin de vous torcher la corvée des bégaiements de l'idylle sur internet; un type vous remplace pour hameçonner ces demoiselles, à l'unité ou en paquet selon vos exigences. Le monsieur (ou la dame) se fait évidemment passer pour vous, et le gibier est travaillé à la racine par des techniques d'un professionnalisme implacable.

 

De leur côté, les utilisatrices courtisées n'y voient que du feu; alors que vous êtes au travail, en plein dîner familial ou derrière un bosquet du bois de Boulogne en train de sodomiser un travesti, elles pensent correspondre avec vous en se mordant doucement la lèvre. Tout au long du "process" (sic), elles sont méthodiquement travaillées pour vous êtres livrées al dente lors de la première rencontre "réelle", en tête-à-tête.

 

Si le procédé semble techniquement bien senti et ingénieux, nous ne saurions pour autant limiter l'appréciation à ce niveau d'analyse. Que penser, d'un point de vue précisément éthique, du net dating assistant?

 

La réponse ne saurait faire mystère: ce genre de business est à l'amour ce que Barbès est à Chambord... Un nouveau glaire financier, impunément craché dans la plaie existentielle de l'Occident, en très grave crise morale. Il ne s'agit pas, bien entendu, d'en appeler aux soeurs clarisses ou de condamner les sites de rencontre internet (leur existence, bien au contraire, permet à de nombreuses personnes d'apprendre à se goûter par l'esprit et par les mots, plutôt que par les verdicts expéditifs de la chair).

 

Par contre, nous ne pouvons honnêtement consentir à l'émergence de tels systèmes prédateurs, basés sur le mensonge et l'exploitation cynique de la vulnérabilité sentimentale d'autrui. Initier une relation par la trahison préméditée de l'être aimé de la pire manière qui soit (en le pré-chauffant par un tiers inconnu), voici qui ne laisse pas d'interroger la conscience.

 

Du coeur au cul, en passant par le fric

 

Près de 2000 sites de rencontres ont été créés depuis dix ans. Leur existence a généré beaucoup de bonheur, elle a permis de renforcer la vie sociale de nombreuses personnes auparavant isolées. En raison des graves détournements éthiques que leur imposent nombre d'utilisateurs libidineux, il s'agira pour ces sites ordinaires, dans les années à venir, de recouvrir de la respectabilité.

 

Non en vantant vulgairement une "sélection à l'entrée" comme en boîte de nuit (Attractive world). Non plus en agglutinant et en triant les utilisateurs selon des critères socio-ethno-professionnels comme le font déjà certaines enseignes. Non pas, surtout, en proposant des services de net dating assistants: en prolongeant la virtualisation jusqu'au point d'interchanger les interlocuteurs devant une personne donnée, nous tombons dans une variante obscène de l'usurpation d'identité: le vol rétribué d'informations intimes pour le compte d'un client.

 

Il s'agit bel et bien d'un délit, au sens strict du terme. Pour l'heure, nous glissons vers une nouvelle pratique qui se généralisera peut-être bientôt: l'inscription sauvage de personnes (célibataires ou pas) sur des sites de rencontre, suivie de rendez-vous sans accord et proposés contre rétribution. L'intégrité identitaire des individus court un danger mortel.

 

 

Pierre-André Bizien

 

 

 

 

 

 


 

à lire aussi

Chiffres économiques (2)

Chiffres économiques (2)

Divers chiffres économiques, avril 2014

La prostitution, outil d'émancipation ? Le cas Marthe Richard

La prostitution, outil d'émancipation ? Le cas Marthe Richard

Couturière, prostituée, espionne, aviatrice, grande bourgeoise, femme politique, féministe ambigüe ... Est-il possible d ' agréger autant de vies en une seule existence ?

Emmaüs, trash en coulisses

Emmaüs, trash en coulisses

Peu d'organisations caritatives ont une histoire aussi saisissante que celle d'Emaüs. Aujourd'hui, l'héritage de l'abbé Pierre est grevé par un recul inouï de l'éthique.

Alain Finkielkraut mange-t-il les enfants?

Alain Finkielkraut mange-t-il les enfants?

Qui est donc Alain Finkielkraut? Intellectuel, prophète ou rappeur?

Les auteurs

 

Index des citations religieuses

 

Caricatures

 

Vous aimerez aussi

Kendrick Lamar, philosophie de ses textes, message de son rap. Paroles

Kendrick Lamar, philosophie de ses textes, message de son rap. Paroles

Analyse du message contenu dans les textes de Kendrick Lamar. Son rap est atypique

 

 

Avortement, la position de l'Eglise peut-elle changer ?

Avortement, la position de l'Eglise peut-elle changer ?

Comment sortir par le haut d'un débat éthique sans fin? L'avortement, l'Eglise et la société civile: une équation à résoudre avant le XXIIe siècle

 

 

Les dix batailles les plus meurtrières du XXe siècle (La Somme, Stalingrad, Koursk...) - chiffres, témoignages

Les dix batailles les plus meurtrières du XXe siècle (La Somme, Stalingrad, Koursk...) - chiffres, témoignages

Chiffres et témoignages concernant les dix batailles les plus meurtrières du XXe siècle

 

 

Le forum d'Auguste - l'apologie du pouvoir impérial romain

Le forum d'Auguste - l'apologie du pouvoir impérial romain

L'architecture comme instrument du pouvoir dans la Rome antique