Anecdotes religieuses (5)

     

1-Au XIIe siècle, le moine anglais Adélard de Bath affirme préférer être guidé par la raison des arabes que par l’autorité des latins.


2-Volontiers anticléricale de nos jours, la Sorbonne tient pourtant son nom de Robert de Sorbon, le théologien-confesseur du roi Louis IX. Plus largement, ce sont des théologiens de l’Eglise qui ont créé les grandes universités du monde occidental. Nuançons l’opposition manichéenne Eglise/Science.


3-Obscurantisme forcené : au XVIIIe siècle, l’abbé Pluche affirmait que le melon a des côtes pour que le père de famille puisse le partager plus aisément entre les siens.


4-Dans le coran, le nom propre d’Allah revient 2697 fois


5- Dans le Nouveau Testament, les Actes des apôtres comportent une grossière erreur: ils attribuent à Abraham l’achat du champ de Sichem, qui fut fait en réalité par Jacob (VII, 16). Preuve que l’on ne peut considérer la Bible comme un livre parfait, exempt d’erreurs humaines, et donc à suivre à la lettre. L’Eglise officielle l’affirme depuis des siècles par ailleurs : les textes sacrés ont été seulement «inspirés» par Dieu, mais consignés à l’écrit par des hommes faillibles ; dès lors le texte sacré écrit ne peut être pris pour une idole, une source d’autorité exclusive. C’est en partie pourquoi les catholiques condamneront le protestantisme, lequel désigne l’Ecriture Sainte comme la seule source d’autorité légitime (Sola scriptura)


6-Au Xe siècle, Jean XII est élu pape à… 16 ans.


7-Au XVIe siècle, Jean de Médicis, le futur pape Léon X, devient cardinal à 13 ans


8-Au XVIIe siècle, Bossuet ose affirmer que l’esclavage est en réalité un statut plein de charité, un «bienfait», une «clémence» octroyés par celui qui domine : symboliquement, plutôt que de tuer l’adversaire, cet homme décide de lui conserver la vie.


9-Dans le diocèse de Beauvais, 8% des curés sont traduits devant les tribunaux locaux  entre 1610 et 1650 pour violence, ivrognerie et délits sexuels.


10-En 1832, dans son encyclique Mirari vos, le pape Grégoire XVI affirme que la liberté de la presse est « exécrable », et que la liberté de conscience est un «délire». Belle pièce d'obscurantisme religieux.

 

 


 

à lire aussi

Michel de Certeau, ou la théologie rose bonbon

Michel de Certeau, ou la théologie rose bonbon

Focale sur la pensée du jésuite Michel de Certeau. Ses opinions sur la religion, le catholicisme, la spiritualité...

Eugen Drewermann, ou le pédosophisme théologique à l'état brut

Eugen Drewermann, ou le pédosophisme théologique à l'état brut

Nouveau prophète, faux rebelle, hérétique... Eugen Drewermann passionne. Ce prêtre psychothérapeute vilipende l'Eglise catholique depuis des années.

Liste de prêtres d'exception

Liste de prêtres d'exception

Par-delà peintures faciles et clichés stagnants, de nombreux prêtres hors norme constellent notre histoire. Qu'ils soient scientifiques, amants, boxeurs ou même athées, ils ne manquent décidément pas de sel

Oecuménisme et dialogue interreligieux. Ne pas confondre!

Oecuménisme et dialogue interreligieux. Ne pas confondre!

Le père Bernard Vignot nous livre une réflexion sur l’oecuménisme et le dialogue interreligieux

Les auteurs

 

Index des citations religieuses

 

Caricatures

 

Vous aimerez aussi

Penser la crise des migrants au-delà des arguments traditionnels

Penser la crise des migrants au-delà des arguments traditionnels

Comment penser la crise des migrants par-delà nos conditionnements respectifs?

 

 

Mettre les chances de son côté

Mettre les chances de son côté

Toujours mettre les chances de son côté... dès le début

 

 

Regarder la mort en face (Père Bernard Vignot)

Regarder la mort en face (Père Bernard Vignot)

Le Pape a-t-il raison d'évoquer son avenir sans tabou? LA question semble diviser

 

 

Comment Salvador Dali justifiait l'Assomption de la Vierge Marie

Comment Salvador Dali justifiait l'Assomption de la Vierge Marie

Salvador Dali et la religion catholique: l'Assomption de Marie