Expliquer le silence de Dieu face à l'athéisme

 

L'apologétique traditionnelle prévient depuis beau temps: l’humanité est tellement aveugle que même s’il se montrait, Dieu ne serait pas reconnu... Un certain Jésus en sait quelque chose !

 

Premier argument: c’est du silence du Père que surgit la Parole du Fils (argument de Saint Irénée). Et de fait, toute parole qui n’est pas grosse de silence n’est pas une parole. Chacun sait bien cela : c’est sur fond de silence que la parole prend toute sa légitimité.

 

Face à l’évidence d’un créateur qui s’exhiberait, les individus seraient forcés de croire, simplement par crainte et non par choix.  Les peuples seraient esclaves de leur créateur, ils n’auraient pas la liberté de le choisir ou de le rejeter, leur assentiment serait contraint, une contradiction dans les termes.

 

Devant l'horreur de la Shoah, des massacres d'innocents et des accusations contre Dieu qui s'ensuivent, le philosophe orthodoxe Bertand Vergely a fermement répondu à ceux qui pensent ainsi pouvoir s'indigner, et jeter l'hypothèse divine aux oubliettes :

 

« Le silence de Dieu est l’expression de la grande patience de Dieu » (Bertrand Vergely, Le silence de Dieu, 2006)

 

Au-delà de cette réponse interpelante, nombre de penseurs et théologiens catholiques ont avancé divers arguments pour résoudre cette question angoissante du silence apparent de Dieu. Parmi ceux-ci, certains méritent plus particulièrement notre attention.

 

« "Nul n'a jamais vu Dieu", dit l'Ecriture. Mais qui donc a rencontré l'homme ? » (Jean-Marie Domenach, Ce que je crois, 1978)

 

« Son grand principe [à Dieu] semble être de ne jamais se découvrir plus qu’il ne faut, pour que l’âme, même en avançant, ait toujours la même part dans l’œuvre de la foi. Ce n’est pas qu’il se retire : simplement il nous laisse faire de plus en plus » (Jacques Rivière, Carnets de captivité, 14 mars 1917)

 

« La liberté de notre option exige que Dieu garde une sorte d’incognito, elle demande une certaine ambiguïté, des conditions, en quelque sorte, crépusculaires. » (Yves Congar, Vaste monde, ma paroisse, 1959)

 

« Dieu nous donne juste ce qu’il faut de signes pour que nous voyions bien qu’il est invisible. Ainsi pouvons-nous avec lui jouer à ce cache-cache à la fois tragique et espiègle comme la musique juive : son esprit d’enfance nous préserve de l’esprit impur » (Fabrice Hadjadj, La foi des démons, 2011)

 

 

Cours de théologie débutants et initiation aux arguments de la foi, contacter Pierre-André Bizien: montdeslettres@gmail.com

 


 

 


 

à lire aussi

Alvin Plantinga - arguments contre l'athéisme. Pensée, citations

Alvin Plantinga - arguments contre l'athéisme. Pensée, citations

Alvin Plantinga est un philosophe américain spécialiste des preuves de l'existence de Dieu

Un rabbin prouve l'existence de Dieu sur un quai de gare

Un rabbin prouve l'existence de Dieu sur un quai de gare

Une preuve juive de l'existence de Dieu? Un rabbin propose une démonstration à un passant

Introduction à l'encyclopédie de l'idiotie religieuse

Introduction à l'encyclopédie de l'idiotie religieuse

Oeuvre collaborative, numérique et para-universitaire diffusant des bases de données sur l'obscurantisme religieux au fil des siècles.

René Le Senne - propos métaphysiques et preuve de l'existence de Dieu

René Le Senne - propos métaphysiques et preuve de l'existence de Dieu

Introduction à la métaphysique de René Le Senne

Les auteurs

 

Index des citations religieuses

 

Caricatures

 

Vous aimerez aussi

Jansénisme et sexualité

Jansénisme et sexualité

Plongée déroutante au sein d'un univers religieux fascinant

 

 

Avortement, la position de l'Eglise peut-elle changer ?

Avortement, la position de l'Eglise peut-elle changer ?

Comment sortir par le haut d'un débat éthique sans fin? L'avortement, l'Eglise et la société civile: une équation à résoudre avant le XXIIe siècle

 

 

Le déclin de l'Occident - mythe ou réalité? Une question passionnante

Le déclin de l'Occident - mythe ou réalité? Une question passionnante

La question du déclin de l'Occident est minée. Comment l'aborder sans tomber dans le piège politique? Michel Onfray, Philippe Murray et d'autres philosophes s'y sont essayés...

 

 

L'athéisme passe-t-il fatalement par le mépris des croyants et des religions?

L'athéisme passe-t-il fatalement par le mépris des croyants et des religions?

Suite aux attentats de Charlie Hebdo, la résurgence de l'athéisme de combat pose question. Les religions aussi.