Témoignage  - Nadia Césarine, une chrétienne pleine d'espérance

 

Je suis née en 1982 au Cameroun. Je vis à Paris depuis l'année 2001. Née d'un père musulman et d'une mère catholique, je suis pour ma part catholique. Ma mère m'a donné une éducation religieuse sérieuse. Avant tout, disons que le catholicisme m'apporte un grand réconfort moral. Mon engagement chrétien a débuté depuis ma plus tendre enfance, j'ai d'ailleurs été baptisée à huit mois. Ma grand-mère a vécu au couvent, sans pour autant avoir revêtu l'état de religieuse.

 

Elle est partie de son couvent lorsque ses parents ont désiré la marier. Elle n'a jamais mis Dieu de côté; ainsi, elle m'a aidé à "apprendre" la foi catholique, par exemple en m'enseignant des chants religieux en latin, le rosaire, le Je vous salue Marie, le Notre Père... Enfant, je chantais dans la chorale de mon collège. A cette époque, j'assistais à la messe tous les dimanches.

 

Bien plus tard à Paris, j'ai été animatrice d'aumônerie pendant quatre ans dans ma paroisse Notre-Dame-de-Lourdes (XXe arrdt).

 

Disons-le: je crois en DIEU tout simplement parce qu'en Lui j'ai mis toute ma confiance; je crois en DIEU, je Le laisse m'accompagner vers la Terre Promise qui est nôtre. Je crois en DIEU, surtout pour répondre à un appel qui me vient de l'intérieur. Je pense que DIEU n'exclut personne de cet appel. De plus, croire en Lui est utile car Il m'accompagne en m'aidant à surmonter les diverses épreuves de la vie.

 

Dans ma communauté, à Notre-Dame-de-Lourdes, j'ai accompagné des jeunes dans leur préparation au baptême, ainsi qu'à la préparation à la profession de Foi. Nous avions aussi un groupe de jeunes professionnels et d'étudiants qui se réunissaient tous les quinze jours avec notre vicaire qui nous faisait découvrir la Bible. Nous clôturions ces soirées par un repas auquel chacun contribuait en apportant quelque chose. Nous le partagions tous. Dorénavant, je reste liée à ma communauté par le biais des retraites et des pèlerinages.

 

Parlons foi: elle est avant tout une confiance totale en DIEU. Croire en Dieu, c'est surtout être fidèle à Dieu. Il m'arrive de ressentir Dieu lorsque je prends le temps de le prier et de le louer. C'est autravers de sa présence que nous sommes transformés, et que nous sommes en communion avec lui. Je pense que Dieu n'est pas seulement avec nous lorsque nous le sentons ou lorsque nous le méritons; il est avec nous à chaque instant, y compris lorsque ça ne va pas.

 

Concernant les athées qui refusent de croire en Dieu, je crois qu'il suffit de leur dire profondément, tout simplement, que Dieu est en perpétuelle activité, qu'Il est Amour, ce qui signifie qu'Il n'est pas question d'intérêt avec Lui. L'amour ne jalouse pas, l'Amour véritable ne disparaît jamais. Il est donc éternel.

 

La présence active de Dieu, c'est au fond d'une part lorsqu'il est présent, mais aussi tout simplement lorsqu'il MANIFESTE sa présence. Par contre, l'Amour de Dieu ne s'impose à personne.

 

Nous devons tous prêter attention aux autres religions qui nous entourent. Moi qui suis née d'un musulman et d'une chrétienne, j'éprouve du respect pour toutes les religions du monde. Profondément, je pense que Dieu est UNIQUE partout. Cependant, en dehors du catholicisme, religion de paix, je ne sais pas si j'aurais été la même.

 

Nadia Césarine

 


 

à lire aussi

La philosophie de Maurice Blondel expliquée. Dieu, l'action, la religion, le chrétien

La philosophie de Maurice Blondel expliquée. Dieu, l'action, la religion, le chrétien

Introduction à la philosophie de Maurice Blondel. Son regard sur Dieu, la raison, le fait chrétien. Enfin quelques citations de Maurice Blondel

L'erreur des intégristes catholiques sur la place des laïcs dans l'Eglise. Quelle Tradition?

L'erreur des intégristes catholiques sur la place des laïcs dans l'Eglise. Quelle Tradition?

Le père Bernard Vignot attaque l'intégrisme catholique et défend la place des laïcs dans l'Eglise

Avortement, la position de l'Eglise peut-elle changer ?

Avortement, la position de l'Eglise peut-elle changer ?

Comment sortir par le haut d'un débat éthique sans fin? L'avortement, l'Eglise et la société civile: une équation à résoudre avant le XXIIe siècle

Le mythe du fatalisme musulman

Le mythe du fatalisme musulman

L'Occident a souvent interprété le fait islamique avec une vue logicienne trop superficielle. Le mythe du fatalisme musulman en est l'une des manifestations les plus nettes

Les auteurs

 

Index des citations religieuses

 

Caricatures

 

Vous aimerez aussi

Drone de guerre

Drone de guerre

Depuis quelques années, le drone s'est imposé sur la scène militaire internationale. Que se cache-t-il derrière cette innovation technologique?

 

 

Pédophilie - crimes dans l'Eglise, responsabilités médiatiques

Pédophilie - crimes dans l'Eglise, responsabilités médiatiques

Longtemps, la gauche a encouragé la pédophilie (hors conditions violentes) contre la morale de l'Eglise. De nos jours, elle s'en lave les mains et accuse.

 

 

Lettre à un pays imaginaire

Lettre à un pays imaginaire

Lettre à un pays imaginaire... à l'adresse de tout pays injuste.

 

 

Les chrétiens peuvent-ils reconnaître en Mahomet un prophète?

Les chrétiens peuvent-ils reconnaître en Mahomet un prophète?

Mahomet peut-il être considéré comme prophète dans le christianisme? Réponse théologique