La hiérarchie nazie a-t-elle sauvé certains Juifs durant l'Holocauste? Fantasmes et réalités

Entre 1941 et 1945, le régime nazi extermine quelques six millions de Juifs, soit près de la moitié des Juifs européens ; les autres survivent en s’enfuyant à l’étranger ou en vivant cachés, parfois munis de faux papiers dans l’Europe occupée. Quelques-uns subsistent à la faveur de certaines relations avec les élites nazies ; de fait, une poignée de citoyens juifs développèrent des liens - en temps de paix - avec les futurs hauts cadres du parti nazi. À cette époque, les futurs bourreaux ne sont pas encore les personnages sinistres qu’ils deviendront un jour. Bien que la matrice identitaire implacable de l’État nazi l’empêchera par la suite, ces quelques “nantis” pourront donc s’extraire miraculeusement du cycle infernal de la déportation et de l’extermination.

 

Accusés de “corrompre la race aryenne”, d’adhérer aux idées communistes et d’être responsables de la défaite de 1918 ainsi que de vouloir diriger le monde, la répression s’abat progressivement sur les Juifs ; à terme, ils sont ostracisés de la société allemande. À mille lieux du délire racial et des mesures discriminatoires mis en oeuvre par les nazis dès le milieu des années 1930, une bonne partie des futurs dirigeants du parti nazi entretiennent jusqu’alors de bonnes relations avec les Juifs ; certaines sont amicales ou amoureuses. D’autres, parfois, sont d’ordre… familial. Citons quelques cas célèbres :

 

-Le docteur Bloch, médecin juif de la mère d’Hitler, peut s’enfuir aux États-Unis avec l’autorisation du chef du IIIème Reich lorsque les événements se précipitent en Allemagne et en Autriche ; le Führer, très attaché à sa mère, lui accorde cette grâce car il est reconnaissant envers l’homme qui tenta de sauver sa mère d’un cancer du sein.

 

-Herman von Edelstein, le beau-père juif de Goering ; le futur chef de la Luftwaffe épargne le nouveau mari de sa mère ; il préserve également Robert Ballin, propriétaire juif, qui l’a recueilli à l’issue du putsch manqué de Munich (1923).

 

-Joseph Goebbels, futur ministre de la propagande, confesse dans son Journal avoir eu deux amours de jeunesse : l’un est une allemande de “souche”, Anka, et l’autre, Else, est une juive.

 

Controverse : certains dignitaires nazis étaient-ils Juifs ?

 

Cette question polémique attise de nombreux soupçons et nourrit bien des imaginations. Que dit l'histoire?

 

-Hitler

La généalogie d’Adolf Hitler est imprécise et sujette à de nombreux fantasmes ; ainsi, une hypothèse affirme que son grand-père paternel serait un membre d’une famille aisée de Graz où sa grand-mère était servante, et qu’il était juif. Cette théorie n’a pas été attestée.

 

-Le maréchal von Manstein

Le feld-maréchal Erich von Lewinski von Mannstein, stratège hors pair, est suspecté par la SS d’avoir du sang juif ; la rumeur colporte à l’époque que l’un de ses ancêtres aurait été rabbin en Pologne (Lévy serait devenu “Lewinski”). Considéré par Guderian, le père des Panzerdivisionen, comme “le plus brillant cerveau opérationnel” de la Wehrmacht, il n’a jamais été inquiété. En 1934, il protesta contre les lois d’aryanisation de l’armée.

 

-Reinhard Heydrich

Bras droit d’Himmler pendant plus de dix ans, Reinhard Heydrich organise la conférence de Wannsee, préparant la “Solution finale de la question juive” ; en 1942, il est grièvement blessé par un commando tchécoslovaque dirigé de Londres. Une rumeur affirme qu’il aurait eu une grand-mère juive ; rumeur qui n’a pas été confirmée.

 

-Eva Braun

L’ancienne compagne d’Hitler, Eva Braun, aurait eu des origines juives ; c’est le résultat d’analyses ADN réalisées sur des cheveux issus d'une brosse retrouvée au Berghof, la demeure du Führer en Bavière. Les deux descendantes encore vivantes d’Eva Braun, refusant de se plier à un test ADN, ne permettent donc pas de confirmer pleinement cette théorie. 

 


Pour aller plus loin 

 

Alya Aglan, Robert Frank, 1937-1947 La guerre-monde, Gallimard, 2015

Antony Beevor, La Seconde Guerre mondiale, Calmann-Lévy, 2012

Laurent Binet, HHhH, Le Livre de Poche, 2011

Michèle Cointet, Secrets et mysteres de la France occupée, Fayard, 2015

Joseph Goebbels, Denis-Armand Canal, Hélène Thiérard, Dominique Viollet, Journal 1923-1933, Tallandier, 2006

John Keegan, La Deuxième Guerre mondiale, Perrin, 1990

Ian Kershaw, Hitler, Flammarion, 2014

Jean-François Muracciole, Guillaume Piketty, Encyclopédie de la Seconde Guerre mondiale, Robert Laffont, 2015

Lionel Richard, D’où vient Adolf Hitler, Autrement, 2005

Pierre Royer, Dico Atlas de la 2de Guerre mondiale, Belin, 2014

Erich von Manstein, Pierre Servent, Mémoires, Perrin, 2015

Wolfram Wette, Les crimes de la Wehrmacht, Perrin, 2009

Olivier Wieviorka, Histoire de la Résistance 1940-1945, Perrin, 2013
 

 


 

à lire aussi

Les guerres révolutionnaires

Les guerres révolutionnaires

Chronologie analytique des guerres révolutionnaires (Valmy, massacres de Vendée, expéditions bonapartistes...)

La France est-elle coupable de son histoire? La question de ses crimes - colonisation, Afrique

La France est-elle coupable de son histoire? La question de ses crimes - colonisation, Afrique

La question des crimes de la France en Afrique et dans le monde peut-elle échapper à la caricature? Colonisation, massacres

L'action des services secrets durant la Seconde Guerre mondiale

L'action des services secrets durant la Seconde Guerre mondiale

Introduction à l'histoire des services secrets durant la Seconde Guerre mondiale

Le siège de Leningrad (1941-1944) - Chiffres et témoignages, armées

Le siège de Leningrad (1941-1944) - Chiffres et témoignages, armées

Description du siège de Leningrad - chiffres, témoignages, avis des historiens

Les auteurs

 

Index des citations religieuses

 

Caricatures

 

Vous aimerez aussi

Biographe privé, familial, prix adaptés - Paris, région parisienne

Biographe privé, familial, prix adaptés - Paris, région parisienne

Pierre-André Bizien, biographe privé, historien des familles à Paris et en région parisienne. Prix adaptés, écoute et réalisation de livres de témoignages.

 

 

La guerre russo-finlandaise (1939-1940) - les chiffres et les faits

La guerre russo-finlandaise (1939-1940) - les chiffres et les faits

Analyse de la guerre russo-finlandaise. Article de Jérémie Dardy

 

 

Henri IV, ou l'obsédé fantastique

Henri IV, ou l'obsédé fantastique

Qui était le véritable Henri IV? Au-delà des dithyrambes de l'histoire officielle, nous plongeons fatalement sous la ceinture.

 

 

L'erreur des intégristes catholiques sur la place des laïcs dans l'Eglise. Quelle Tradition?

L'erreur des intégristes catholiques sur la place des laïcs dans l'Eglise. Quelle Tradition?

Le père Bernard Vignot attaque l'intégrisme catholique et défend la place des laïcs dans l'Eglise