Du calcium pour l'info
Dua Lipa, portrait d'une star pop à tubes

 

Nous vivons dans un monde où Jay-Z reprend du Véronique Sanson, où un prêtre cite PNL à l’église, où Rihanna est discutée au Collège international de philosophie (février 2017). Dans ce monde où l’imprévu fait référence, la jeune Dua Lipa est en passe de frapper un très grand coup.

 

Dua Lipa, gros talent britannique 

 


On compare ses moues nonchalantes à Lana Del Rey, ou son timbre un peu geignard à celui de Rihanna, la star impératrice de la décennie musicale. Dua Lipa fait-elle le poids dans le monde darwinien de l’electro-pop ? Très probablement, comme le suggèrent nombre de critiques :


« Si elle a le même goût [que Lana Del Rey] pour les poses d’ingénue sensuelle et les textes évoquant la désillusion amoureuse, sa musique est nettement plus taillée pour le dance-floor » (Florence Tredez, Elle.fr)


Sa jeunesse insolente, son dynamisme exacerbé (sur Instagram, elle s’affiche no complexes en train d’enchaîner des crochets au centre d’un ring de boxe), voici les atouts qui pourraient permettre à son talent artistique d’être durablement consacré. Née à Londres le 22 août 1995 de parents originaires du Kosovo (elle y a vécu une partie de son adolescence), Dua Lipa est encore une jeune pousse en pleine formation. La vie professionnelle ne lui a pas encore décharné la cervelle, elle est comme neuve et imprévisible :


« Je ne peux rien faire d’autre que de chanter » (Dua Lipa, Factmagazine, 2017)


Bel accès de modestie contrôlée, qui résonne comme une excuse savoureuse : « Au fond, si j’enchaîne les duos avec Martin Garrix ou avec Sean Paul, c’est parce que je ne sais rien faire d’autre ». Dua Lipa dégage une pulsion vitale particulière, très rafraîchissante : il y a un écart évident entre sa bonne humeur explosive en interview et ses airs plus interlopes dans les clips.


« J’aime croire en la magie. Je ressens le fait qu’il y a de la magie en tout »


Cet enthousiasme, elle a raison de le communiquer, de le médiatiser dès qu’elle répond aux questions ; c’est de cela que le public a besoin, pour pomper suffisamment d’énergie existentielle. La tendance grunge-suicidaire n’a jamais aidé qui que ce soit, pas même ses interprètes adulés…


Artistiquement, Dua Lipa plaide pour une certaine authenticité morale : ce qu’elle chante, elle souhaite que cela vienne d’elle profondément, qu’elle l’ait déjà vécu… certes, avec le star-system, il faut parfois composer et chanter ce qu’on vous propose. Sa voix cassée contrôlée s’accorde à son sourire pétillant.


Son style teeny-trash allèche la faune puberte. Oui, Dua Lipa  élève le négligé-contrôlé à des sommets inégalés. Conséquence percutante : Foot Locker a fait de Dua Lipa son ambassadrice. Le street-paillettes ne convient pas à toutes les physionomies, et on rencontre parfois d’horribles accidents à proximité des lycées. Dua Lipa n’est pas reproductible en série, même si ses affinités musicales relèvent d’un éclectisme assez commun : elle adore Pink et Robbie Williams, Tupac pour la note ghetto-compatible, et Nelly Furtado est son grand modèle. Dua Lipa s’avoue même obsédée par elle. Pour sa première sortie-concert, elle est allée voir Method Man and Redman. Elle assure avoir grandi en écoutant Bowie, Sting, Bob Dylan, Stereophonics, Radiohead… Des références bien solides.

 

 

Fragilité surmontée

 

 

Dua Lipa a fait diverses révélations concernant ses jeunes années. Elle fut une ado impressionnable et vulnérable comme tant d’autres : elle estime que sa première cuite est arrivée à l’âge de 16 ans. (L’alcool c’est vraiment de la merde). A l’école, elle éprouvait de l’appréhension pour sociabiliser avec ses camarades de classe, notamment lorsqu’elle débarquait dans une classe en cours d’année. Elle reconnaît que si elle a toujours été plutôt extravertie et assurée, elle redoutait un peu la construction du lien social avec les filles à l’école. Rentrer dans des groupes d’amis, ce n’est pas toujours évident…


Dua signifie amour en albanais : derrière son image publique très élaborée se cache une touche d’hésitation, de retenue qui fait la différence. Lors d’un concert, elle a connu une petite désillusion avec le public parisien. Ses expériences pro commencent à s’enchaîner. Gageons qu’elle tienne la distance.


L’apparence est encore une autre histoire : certains diront qu’elle a le sourcil un peu fort, les lèvres boursouflées. Certes, mais soyons cartésiens : elle est objectivement canon. Oui, elle donne un peu dans le cliché "duckface"… Pulsion d’ex ado excusable. Depuis, c’est le "fish gape" qui ravage les visages féminins (tu entrouvres les lèvres et tu creuses les joues comme une pute). A cause des shootings qui s’enchaînent, elle finit dans des postures d’extra-terrestre : accroupie façon grenouille sur une console d’appartement luxueux, vêtue dans une baignoire pleine d’eau…


Souhaitons à Dua Lipa le meilleur, son talent est évident. Aura-t-elle la force de résister aux facilités du star-system, aura-t-elle la lucidité de forger son propre style jusqu’au bout ? Sa longévité en dépend : si elle s’enkyste dans le registre Rihanna-Del Rey, qui la guette dangereusement, le système la rejettera probablement.

 

Pierre-André Bizien

 

 

Quelques tubes de Dua Lipa


New Love


Be the One


Last Dance


Hotter than Hell


Blow Your Mind (Mwah)


Room for 2

 

Liens utiles

 

La page Instagram de Dua Lipa

 

dualipa.com

 

 

 

Pas de commentaires pour le moment

 

Réagissez à cet article

 

 

Vous êtes responsable du contenu que vous publiez. Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.

Bakounine face à la religion. Misère de l'athéisme

Bakounine face à la religion. Misère de l'athéisme

Introduction à la pensée de Bakounine. La religion, Dieu et l'athéisme.

Le Christ avarié   (poème)

Le Christ avarié (poème)

Bigotisme et religiosité bourgeoise

Entretien Charlotte Payen - introduction à l'art lumineux

Entretien Charlotte Payen - introduction à l'art lumineux

Artiste-dessinatrice parisienne, Charlotte Payen nous ouvre à sa conception dynamique du travail créatif

Alain Soral, les juifs et la question antisémite

Alain Soral, les juifs et la question antisémite

Le polémiste Alain Soral est-il antisémite? Derrière cette question récurrente, peut-on corréler anti-judaïsme et antisémitisme?

MilkiPress

 

Les auteurs

 

Index des citations religieuses

 

Caricatures

 

Vous aimerez aussi

Justifier intellectuellement les sacrements de l'Eglise... Et pourquoi pas?

Justifier intellectuellement les sacrements de l'Eglise... Et pourquoi pas?

Peut-on justifier rationnellement les sacrements de l'Eglise? Le philosophe Jean-Luc Marion en est convaincu

 

 

Antiracisme: le parricide au quotidien

Antiracisme: le parricide au quotidien

L'antiracisme est moribond. Les passions identitaires l'ont progressivement submergé. L'extrême droite, qui est diverse et multi-raciale, est en passe de le remplacer

 

 

Nuit debout - Récupérer le ''gnagnagna'' de Finkielkraut comme mot d'ordre révolutionnaire

Nuit debout - Récupérer le ''gnagnagna'' de Finkielkraut comme mot d'ordre révolutionnaire

Nuit debout peut prouver son génie en se réappropriant le verbe de son adversaire Finkielkraut. De l'audace!

 

 

Fléau de la rectocolite hémorragique RCH- un témoignage poignant

Fléau de la rectocolite hémorragique RCH- un témoignage poignant

Julie est une jeune femme de 28 ans. Depuis la découverte de sa maladie, la rectocolite hémorragique (maladie inflammatoire chronique de l'intestin, MICI), sa vie s'est brusquement assombrie.

 

 

Milkipress.fr est un média numérique éclectique et transversal, prioritairement axé sur les thématiques religieuses, politiques et sociétales.

 


   Copyrights 2013 - MilkiPress, Tous droits réservés    Mentions Légales | Pour nous contacter | Archives

  RSS